Je désire que le Dieu que vous louez me libère

Grâce aux relations que notre ministère entretient avec d’autres organisations, nous avons envoyé un certain nombre d’exemplaires en français de Tout ce qu’ont dit les prophètes en Afrique. Ces livres se sont retrouvés au Congo, entre les mains d’un pasteur qui exerçait un ministère dans les prisons.

Il animait entre autres une étude biblique en français avec les détenus d’une prison locale. Ainsi, chaque dimanche, en moyenne 44 prisonniers se rassemblaient et le pasteur enseignait à l’aide de Tout ce qu’ont dit les prophètes. Ces hommes étaient captivés par la Bonne Nouvelle qu’ils entendaient.

Ce pasteur a résumé les effets qu’a produits la Bonne Nouvelle dans la vie des détenus :

  • Beaucoup des prisonniers qui entendent la Parole de Dieu mettent leur foi en Jésus comme leur Sauveur.
  • Quelques prisonniers ne s’entendaient pas avec les autres à cause de leur comportement inacceptable, mais après avoir entendu la Bonne Nouvelle et avoir cru, ils ont changé. Ils sont même en mesure de réintégrer leur famille, leur collectivité et leur église.
  • Chaque dimanche, après l’enseignement biblique, certains prisonniers demandent des prières afin qu’ils soient libérés de prison et au bout d’un moment, Dieu répond à leurs prières. Cela fortifie donc leur foi et les attire à Dieu après leur emprisonnement.

Le pasteur s’exprime encore ainsi :

« Après avoir écouté l’enseignement, un prisonnier m’a donné les amulettes qu’il conservait dans une boîte en me disant : “Pasteur, voici mon dieu, celui que j’ai toujours utilisé pour commettre mes méfaits. Je désire que le Dieu que vous louez me libère.” Je priais constamment pour cet homme et lorsqu’il m’a remis ses amulettes, je les ai immédiatement brulées. »

Nous sommes très reconnaissants envers Dieu du fait que nos ressources sont utilisées à l’autre bout du monde pour aider des détenus à comprendre la Bonne Nouvelle avec clarté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *