Excusez-moi, ambassadeur, quelqu’un désire vous rencontrer!

Pour bon nombre d’entre nous, peu de choses sont plus effrayantes que d’entendre Jésus dire, dans Marc  16.15 : « Allez dans le monde entier, proclamez l’Évangile à tous les hommes. » (SEM)

L’idée de présenter l’Évangile peut s’avérer vraiment pétrifiante. « Comment dois-je m’y prendre? Que dois-je dire? Et si les gens me rejetaient catégoriquement? Que faire s’ils me posent une question à laquelle j’ignore quoi répondre? Avons-nous même le droit d’accomplir cette tâche? Est-ce réellement mon rôle? Certaines personnes sont tellement plus douées que moi dans ce domaine… je devrais simplement les laisser s’en charger. »

Allez!

Cependant, la Bible stipule clairement que tous les croyants ont reçu l’ordre d’aller et de faire des disciples. Jésus a d’ailleurs dit :

« Allez [donc], faites de toutes les nations des disciples, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit et enseignez-leur à mettre en pratique tout ce que je vous ai prescrit. » (Matthieu 28.19-20, S21)

Nous sommes tous appelés à faire des disciples, sans exception! Nous avons non seulement reçu un ordre de Dieu, mais nous avons aussi un titre.

Titre de notre poste : ambassadeur

« Nous sommes donc des ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu adressait par nous son appel. » (2 Corinthiens 5.20, S21)

Nous sommes des envoyés ou des représentants officiels, d’éminents diplomates représentant le souverain Créateur, choisis pour une mission diplomatique importante. Nos paroles revêtent de l’autorité parce que nos fonctions officielles nous amènent à parler au nom de Dieu. On n’occupe pas ce poste sur une base volontaire et ce n’est pas non plus une vocation suggérée. De plus, ce n’est pas une tâche à temps partiel. On ne nous demande pas si ce rôle nous intéresse; on nous a déjà attribué cette responsabilité.

Ce titre très prestigieux nous a été confié avec une description de tâche très formelle.

Description de notre tâche

 1. Savoir comment vivre

 « Veillez donc avec soin à votre manière de vivre. Ne vous comportez pas comme des insensés, mais comme des gens sensés. » (Éphésiens 5.15, SEM)

Notre vie doit refléter le message que nous représentons. Si notre façon de vivre, la manière dont nous traitons nos collègues ou dont nous nous occupons de nos enfants ne correspond pas à ce que dit la Bible, nous serons de piètres ambassadeurs. En d’autres mots, nous devons nous demander : « Ma vie reflète-t-elle le message que je représente? »

2. Savoir reconnaître les occasions favorables

 « Veillez donc avec soin à votre manière de vivre. Ne vous comportez pas comme des insensés, mais comme des gens sensés. Mettez à profit les occasions qui se présentent à vous […] » (Éphésiens 5.15-16, Sem)

Nous avons la responsabilité de nous assurer que notre vie elle-même, les choix que nous faisons, les mots qui sortent de notre bouche et les activités auxquelles nous participons représentent convenablement notre Créateur. Nous devons aussi mettre à profit les occasions qui se présentent à nous pour proclamer l’Évangile.

3. Être prêt lorsque l’occasion se présente

 En plus de savoir reconnaître les occasions favorables, nous devons être prêts, en d’autres mots, savoir quoi dire.

« Soyez toujours prêts à défendre l’espérance qui est en vous, devant tous ceux qui vous en demandent raison, [mais] faites-le avec douceur et respect […] » (1 Pierre 3.15-16, S21)

En principe, il est utile de connaître cette description de tâche. Toutefois, dans la pratique, comment au juste est-il possible d’adopter un mode de vie permanent en tant qu’ambassadeur de Christ et de toujours être prêt à communiquer l’Évangile sans préavis? Comment reconnaître les occasions favorables? Comment vivre d’une manière qui appuie notre témoignage?

Vous trouverez des idées ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *