Je ne sais pas quoi dire!

???

Paul* s’est adressé ainsi à Jill*, la serveuse s’occupant de sa table : « Merci beaucoup de vous être occupée de moi aujourd’hui. J’ai bien aimé discuter avec vous et j’aimerais vous remercier en vous donnant un livre. Il résume la Bible et l’explique de A à Z, de manière objective et sans insister auprès du lecteur. Il m’a véritablement aidé à comprendre le message de la Bible et j’aimerais vous remettre cet exemplaire. »

Jill a pris le livre en affichant un large sourire : « Oh, quelle surprise! Merci! Je vais le lire! »

Comment certaines personnes arrivent-elles à faire cela, c’est-à-dire trouver les bons mots pour s’exprimer au moment d’offrir l’Évangile? Même lorsqu’on décide d’être obéissant au mandat biblique d’être un ambassadeur pour Christ, même après avoir préparé une trousse « Soyez prêt » remplie de ressources à donner et même lorsqu’on reconnaît les occasions favorables que Dieu place devant soi, on hésite souvent en raison d’une pensée écrasante qui tourmente notre esprit : « Je ne sais pas quoi dire! »

Voici donc quelques scénarios donnés à titre d’exemple afin de vous aider. Mettez-les à l’essai, exercez-vous avec un ami ou une amie proche et adaptez-les à votre personnalité et à votre situation. Demandez à Dieu de vous aider, puis osez parler.

Scénarios proposés

Conversation avec un plombier, un ouvrier ou un mécanicien

« Merci d’être venu pour m’aider à réparer : la machine à laver, la tuyauterie, le four, etc. Je vous en suis très reconnaissant. Voici un cadeau en signe de ma gratitude. Il s’agit d’un livre que j’ai lu et qui m’a vraiment aidé à comprendre le message principal de la Bible. D’ailleurs, il l’explique en des termes simples et clairs. J’aimerais vous offrir cet exemplaire en guise de remerciement. Bonne lecture! »

Conversation avec une personne qui a fait part de certains aspects de sa vision du monde

(Par exemple, au cours de la conversation, elle mentionne la « religion », le « karma » ou le « destin ».) « Plus tôt, vous parliez de religion (karma, etc.), et je vous avoue que j’ai déjà pensé comme vous. Puis, j’ai trouvé un livre qui m’a beaucoup aidé à mieux comprendre ce genre de chose. En fait, c’est un livre qui traite de la Bible. J’aimerais vous l’offrir. »

Conversation avec un passager en avion, en train ou en autobus

« J’ai aimé notre courte conversation et j’aimerais vous donner quelque chose. Il s’agit d’un livre qui m’a aidé à comprendre le message de la Bible. Il m’a paru sensé et, peu importe si le lecteur choisit de croire la Bible ou non, ce livre le laisse libre de choisir. J’aimerais vous l’offrir. Bonne lecture et bon vol (bon voyage, bonne journée, bonne fin de semaine, etc.)! »

Le fait de savoir quoi dire aide à calmer nos nerfs et nos craintes quand vient le moment de distribuer l’Évangile. Or, il est également utile de se rappeler les deux choses suivantes.

1) Nous sommes les représentants du message le plus important au monde, alors nous ne devrions pas le garder pour nous-mêmes.

2) D’après l’expérience de la plupart des gens, il est très rare que la personne à qui vous souhaitez donner un document évangélique vous rejette catégoriquement. Et même si elle le faisait, ne laissez pas cet échec vous décourager. Pour chaque personne qui pourrait vous rejeter, d’autres accepteront votre cadeau et trouveront possiblement la vie éternelle grâce à lui. Quand on pense aux gens qui mettent leur foi en Christ, le risque d’être rejeté en vaut la peine.

Occasions de diriger un cours

Parfois, Dieu nous place dans des situations où un membre de la famille, un ami proche ou une connaissance nous posent les « grandes » questions existentielles : celles qui ont trait au mal, à la façon dont nous sommes arrivés ici, à la raison pour laquelle nous sommes ici, ou des questions quant à notre autorité suprême, pourquoi nous croyons en ce que nous croyons, etc.

Nous avons alors l’occasion d’offrir à cet ami de l’accompagner dans un cours qui lui expliquera le message central de la Bible. Vous pourriez vous adresser à lui en des termes semblables :

« Bill, tu me poses des questions intéressantes. En fait, quand il s’agit de sujets comme les diverses visions du monde, la vie, la mort et la vie après la mort, la Bible apporte beaucoup de réponses. C’est un livre volumineux! Toutefois, je l’ai lu; je l’ai même étudié. J’ai d’ailleurs trouvé qu’il répondait à la plupart de mes questions de manière sensée!

« J’ai aussi le plaisir de donner un cours qui propose un survol objectif de la Bible. J’aime le fait que ce cours donne la liberté à l’étudiant de choisir de croire la Bible ou non. Aucune pression n’est exercée sur la personne. Le cours laisse simplement la Bible parler d’elle-même.

« Est-ce que cela t’intéresserait de te joindre à ma femme et moi durant quelques soirées pour suivre ce cours? »

Voilà. Vous lui avez présenté une offre et votre ami saisira peut-être cette occasion ou il reviendra vous voir quelque temps plus tard en acceptant. Peu importe sa réponse, il vaut mieux être préparé. D’abord, préparez-vous, puis demandez à Dieu dans la prière de vous amener des gens.

[*Nous avons modifié tous les prénoms conformément à la politique de BonneSemence.]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *