Modèle biblique pour communiquer le message de la Bible

 

C’était dimanche il y a 2000 ans, le jour de la résurrection de Jésus-Christ. Alors que deux de ses disciples voyageaient de Jérusalem vers Emmaüs, Jésus lui-même s’est joint à eux, mais ils ne l’ont pas reconnu. Il leur a demandé :

 

« De quoi vous entretenez-vous en marchant, pour que vous soyez tout tristes? L’un d’eux, nommé Cléopas, lui répondit : Es-tu le seul qui, séjournant à Jérusalem ne sache pas ce qui y est arrivé ces jours-ci? Quoi? leur dit-il. Et ils lui répondirent : Ce qui est arrivé au sujet de Jésus de Nazareth, qui était un prophète puissant en œuvres et en paroles devant Dieu et devant tout le peuple, et comment les principaux sacrificateurs et nos magistrats l’ont livré pour le faire condamner à mort et l’ont crucifié. Nous espérions que ce serait lui qui délivrerait Israël; mais avec tout cela, voici le troisième jour que ces choses se sont passées. Il est vrai que quelques femmes d’entre nous nous ont fort étonnés; s’étant rendues de grand matin au sépulcre et n’ayant pas trouvé son corps, elles sont venues dire que des anges leurs sont apparus et ont annoncé qu’il est vivant. Quelques-uns de ceux qui étaient avec nous sont allés au sépulcre, et ils ont trouvé les choses comme les femmes l’avaient dit; mais lui, ils ne l’ont point vu. Alors Jésus leur dit : O hommes sans intelligence, et dont le cœur est lent à croire tout ce qu’ont dit les prophètes! Ne fallait-il pas que le Christ souffrît ces choses, et qu’il entrât dans sa gloire? Et, commençant par Moïse et par tous les prophètes, il leur expliqua dans toutes les Écritures ce qui le concernait. » Luc 24.17-27 (LSG)

 

Et, commençant par Moïse et par tous les prophètes, il leur expliqua dans toutes les Écritures ce qui le concernait. Luc 24.27Jésus s’est servi des écrits de Moïse et des prophètes, c’est-à-dire de l’Ancien Testament, pour expliquer qui il était et ce qu’il avait accompli sur la croix.

 

Les outils de BonneSemence, utilisant la même méthode dont Jésus s’est servi sur le chemin d’Emmaüs pour communiquer le message de la Bible, commencent par le commencement pour communiquer le message biblique.

Utilisation du contenu biblique pour communiquer le message de la Bible

 

L’Évangile de Jean est utilisé par beaucoup de chrétiens pour communiquer l’Évangile puisqu’il est vu comme une autorité inspirée et incontestable en ce qui concerne le message principal de la Bible.

 

« Jésus a fait encore, en présence de ses disciples, beaucoup d’autres miracles, qui ne sont pas écrits dans ce livre. Mais ces choses ont été écrites afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu’en croyant vous ayez la vie en son nom. » Jean 20.30‑31 (LSG)

 

Par exemple, dans les deux premiers chapitres de l’Évangile de Jean, il n’y a pas moins de 55 références à des concepts, à des phrases, à des coutumes, à des objets, à des personnages et à des lieux géographiques que la personne typique aujourd’hui ne connaît pas.Puisque cet évangile a été écrit pour que les gens puissent croire, il contient immanquablement l’essence du message biblique.

 

Les personnes à qui Jean écrivait auraient compris le message, car elles connaissaient bien son contexte.

 

Mais pour celles qui n’ont absolument aucune connaissance de la Bible ou qui ne connaissent pas la culture de l’époque, la simple lecture de l’Évangile de Jean peut ne pas leur permettre de bien comprendre le message.

 

Par exemple, dans les deux premiers chapitres de l’évangile de Jean, il n’y a pas moins de 55 références à des concepts, à des phrases, à des coutumes, à des objets, à des personnages et à des lieux géographiques que le monde en général ne connaît pas.

 

Par exemple, dans Jean 3.14-15, on lit :

 

« Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même que le Fils de` l’homme soit élevé, afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle. »

 

Qui est Moïse? Était-il le fils de l’homme? Pourquoi Moïse a-t-il pris un serpent dans ses mains? Le serpent était-il mort ou vivant? Le serpent a-t-il mordu Moïse? Que faisait Moïse dans un désert? Que signifie la vie éternelle? Est-ce la même chose que la réincarnation?

 

Nous utilisons donc la structure de l’évangile de Jean pour :

  • déterminer quels récits il faut raconter;
  • fournir assez de contexte pour qu’une personne puisse comprendre la signification des récits.

Le contenu et la structure des outils de BonneSemence sont ainsi conçus; nous enseignons donc ultimement l’évangile de Jean, y compris la plupart de ses récits à l’appui.

Utilisation du contenu biblique pour communiquer le message de la Bible

 

L’Évangile de Jean est utilisé par beaucoup de gens pour communiquer l’Évangile puisqu’il est vu comme étant une autorité inspirée et incontestable en ce qui concerne le message principal de la Bible.

« Jésus a fait encore, en présence de ses disciples, beaucoup d’autres miracles, qui ne sont pas écrits dans ce livre. Mais ces choses ont été écrites afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu’en croyant vous ayez la vie en son nom. » Jean 20.30‑31 LSG

 

Puisque cet évangile a été écrit pour que les gens puissent croire, il contient immanquablement l’essence du message biblique.

 

Par exemple, dans les deux premiers chapitres de l’Évangile de Jean, il n’y a pas moins de 55 références à des concepts, à des phrases, à des coutumes, à des objets, à des personnages et à des lieux géographiques que la personne typique aujourd’hui ne connaît pas.

 

Les personnes à qui Jean écrivait auraient compris le message, car elles connaissaient bien son contexte.

 

Mais pour ceux qui n’ont absolument aucune connaissance de la Bible ou qui ne connaissent pas la culture de l’époque, la simple lecture de l’Évangile de Jean peut ne pas leur permettre de bien comprendre le message.

 

Par exemple, dans les deux premiers chapitres de l’Évangile de Jean, il n’y a pas moins de 55 références à des concepts, à des phrases, à des coutumes, à des objets, à des personnages et à des lieux géographiques que la personne typique aujourd’hui ne connaît pas.

 

Par exemple, dans Jean 3.14-15, on lit :

 

« Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même que le Fils de` l’homme soit élevé, afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle. »

 

Qui est Moïse? Était-il le fils de l’homme? Pourquoi Moïse a-t-il pris un serpent dans ses mains? Le serpent était-il mort ou vivant? Le serpent a-t-il mordu Moïse? Que faisait Moïse dans un désert? Que signifie la vie éternelle? Est-ce la même chose que la réincarnation?

 

Nous utilisons donc la structure de l’Évangile de Jean pour :

  • déterminer quels récits il faut raconter;
  • fournir assez de contexte pour qu’une personne puisse comprendre la signification des récits.

Le contenu et la structure des outils de BonneSemence sont ainsi conçus; nous enseignons donc ultimement l’Évangile de Jean, y compris la plupart de ses récits à l’appui.

Modèle biblique pour communiquer le message de la Bible

 

C’était dimanche il y a 2000 ans, le jour de la résurrection de Jésus-Christ. Alors que deux de ses disciples voyageaient de Jérusalem à Emmaüs, Jésus lui-même s’est joint à eux, mais ils ne l’ont pas reconnu. Il leur a demandé :

 

« De quoi vous entretenez-vous en marchant, pour que vous soyez tout tristes? L’un d’eux, nommé Cléopas, lui répondit : Es-tu le seul qui, séjournant à Jérusalem ne sache pas ce qui y est arrivé ces jours-ci? Quoi? leur dit-il. Et ils lui répondirent : Ce qui est arrivé au sujet de Jésus de Nazareth, qui était un prophète puissant en œuvres et en paroles devant Dieu et devant tout le peuple, et comment les principaux sacrificateurs et nos magistrats l’ont livré pour le faire condamner à mort et l’ont crucifié. Nous espérions que ce serait lui qui délivrerait Israël; mais avec tout cela, voici le troisième jour que ces choses se sont passées. Il est vrai que quelques femmes d’entre nous nous ont fort étonnés; s’étant rendues de grand matin au sépulcre et n’ayant pas trouvé son corps, elles sont venues dire que des anges leurs sont apparus et ont annoncé qu’il est vivant. Quelques-uns de ceux qui étaient avec nous sont allés au sépulcre, et ils ont trouvé les choses comme les femmes l’avaient dit; mais lui, ils ne l’ont point vu. Alors Jésus leur dit : O hommes sans intelligence, et dont le cœur est lent à croire tout ce qu’ont dit les prophètes! Ne fallait-il pas que le Christ souffrît ces choses, et qu’il entrât dans sa gloire? Et, commençant par Moïse et par tous les prophètes, il leur expliqua dans toutes les Écritures ce qui le concernait. » Luc 24.17-27 LSG

 

Jésus s’est servi des écrits de Moïse et des prophètes, c’est-à-dire de l’Ancien Testament, pour expliquer qui il était et ce qu’il avait accompli sur la croix.

 

Utilisant la même approche dont Jésus s’est servi sur le chemin d’Emmaüs pour communiquer le message de la Bible, les outils de BonneSemence commencent au commencement pour communiquer le message biblique.