Je ne comprends rien à ce Jean 3.16

[Ce billet fait partie de notre série « Offrez l’Évangile ».]

Un collègue de BonneSemence nous a raconté qu’un ami thaïlandais essayait de comprendre ce qu’était la Bible. Voici ce qu’il nous a écrit :

« Mon ami thaïlandais Aroon* m’a confié qu’un de ses anciens directeurs était chrétien. Ce dernier avait passé plusieurs mois à tenter de lui expliquer la Bonne Nouvelle de la Bible. Il avait utilisé Jean 3.16 comme point de départ, citant à Aroon : “Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique […]”.

« Aroon a interrompu son directeur à cet endroit et lui a souligné les quelques problèmes que lui posait ce verset. Tout d’abord, pour lui, Dieu n’était pas une personne; il était une force universelle, le genre de force qui assure le maintien de l’univers, comme la gravité. Aroon ne voyait pas comment une force pouvait l’aimer. Ensuite, qu’est-ce que l’amour au fait? S’agit-il simplement d’un sentiment qui nous réchauffe le cœur? Et cette force universelle avait un fils? Comment était-ce possible? Si Dieu avait un fils, avait-il donc aussi une femme? »

Le problème, c’est qu’Aroon ne possédait absolument aucune information générale au sujet de Dieu et de la Bible. Les mots précieux de ce verset revêtaient une signification différente pour lui, car la perspective biblique lui faisait défaut.

On rencontre parfois toutes sortes d’embûches quand on annonce directement la Bonne Nouvelle sans avoir réfléchi au fait que la vision du monde de notre ami est peut-être totalement différente. Avez-vous un ami comme Aroon? Qu’il soit d’origine étrangère ou non, il se peut que sa pensée soit postmoderne, laïque ou d’influence orientale. Alors, comment enjamber sa vision du monde afin de lui présenter le message de la Bible de manière à ce qu’il le comprenne?

Constatant l’efficacité de L’homme sur le chemin d’Emmaüs, nous avons conçu un autre outil, destiné celui-ci au groupe de personnes de plus en plus nombreux à adhérer à une vision du monde postmoderne ou à des idées provenant du nouvel âge, de la laïcité, du polythéisme, du panthéisme ou de l’animisme. Il s’agit de Par ce nom.

Par ce nom tient pour acquis que le lecteur n’a aucune connaissance préalable à propos de Dieu et de la Bible, alors il commence par le tout début et il répond tranquillement aux questions et aux objections qu’il pourrait soulever, de manière objective et sans exercer de pression.

Alors que vous vous préparez à être un ambassadeur de l’Évangile auprès des personnes de toutes sortes que Dieu mettra dans votre vie, pourquoi n’apprendriez-vous pas à connaître Par ce nom? C’est peut-être justement l’outil qui conviendra à la prochaine personne à qui vous vous adresserez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *