Partez en voyage durant un voyage

Ce billet fait partie de notre série « Offrez l’Évangile ».

Un jour, trois ans après avoir reçu une greffe de moelle osseuse, je me trouvais au centre anticancéreux pour mon bilan annuel. Alors que j’étais assis dans la salle d’examen, une jeune infirmière s’est approchée pour faire l’analyse sanguine habituelle. Je lui ai demandé : « Prenez-vous des vacances cette année? »

Elle m’a répondu : « Oui, mes vacances commencent après-demain. » Elle m’a précisé qu’elle partait en voyage à Dubaï pour retrouver une amie. Je lui ai demandé quelle était la durée de son vol et elle m’a répondu que, en comptant les escales, il durerait près de 24 heures. Je lui ai alors demandé si elle aimait lire et elle a acquiescé.

J’ai alors sorti un exemplaire de Par ce nom de mon sac et lui ai dit : « On m’a offert un exemplaire de ce livre il y a plusieurs années. Il traite du livre ayant connu le plus grand succès mondial de tous les temps : la Bible. J’ai aimé sa façon de répondre à certaines grandes questions au sujet de la vie. J’en ai déjà offert à d’autres personnes comme vous. Cela vous prendra environ quinze heures pour le lire, c’est un excellent livre pour votre voyage. J’espère que vous l’aimerez autant que moi. »

Elle m’a remercié, je lui ai souhaité un bon voyage et nous nous sommes quittés comme deux navires qui se croisent dans la nuit et qui sont à proximité juste assez longtemps pour que Dieu permette le transfert de la cargaison la plus importante qui soit : la Bonne Nouvelle de la grâce incomparable de Dieu.

Deux ans plus tard, ma femme et moi étions de retour au centre anticancéreux pour le bilan de ma cinquième année de rémission. La première étape de cette rencontre est celle de l’analyse sanguine. Trente patients attendaient leur tour dans la salle, alors quelles étaient les chances que, parmi les sept biotechniciens présents, ce soit la fille à qui j’avais donné un livre deux ans plus tôt qui s’occuperait de moi?

Lorsqu’elle s’est approchée de ma chaise, je l’ai saluée comme si je la connaissais et elle m’a regardé plutôt étrangement en répondant simplement « bonjour ».

« La dernière fois que je vous ai vue, vous partiez pour un voyage à Dubaï », lui ai-je dit.

« Oh? », a-t-elle répondu sans sembler se souvenir de moi.

Je lui ai donc fourni un indice : « C’est moi qui vous ai donné le livre. »

Ses yeux se sont écarquillés : « Ah! c’est vous! J’ai tellement aimé ce livre; je l’ai donné à mon frère et sa femme. Ils l’ont lu et l’ont aimé autant que moi. Avez-vous d’autres livres comme celui-là? »

Cette histoire n’est qu’un exemple rappelant que les occasions d’offrir l’Évangile abondent, si seulement nous nous exerçons à les repérer. Les vacances sont un excellent moment pour lire un livre et découvrir le message porteur de vie contenu dans la Bible. C’est comme partir en voyage durant un voyage!

Ressource : Par ce nom

Mention de source de la photo : Hajime Nakano, sur flickr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *