Nouvelle année, nouvelles occasions d’annoncer l’Évangile

 

Betty Scott Stam, une jeune épouse et mère de famille qui a œuvré comme missionnaire en Chine dans les années 1930, ne connaissait pas seulement l’Évangile d’un point de vue théorique; elle le vivait. Et il lui a coûté tout ce qu’elle possédait. En effet, elle et son mari, John, ont été martyrisés pour avoir témoigné de Christ. Plusieurs années plus tôt, elle avait écrit :

« Personne ne peut forcer une seule âme à se tourner vers Christ. Tout ce que les disciples de Jésus ont à faire, tout ce qu’ils sont en mesure de faire, c’est d’élever Christ devant le monde, de l’emmener dans des coins miteux et des endroits obscurs de la terre où il n’est pas connu, de le présenter à des étrangers, de parler de lui à tous et de vivre si étroitement avec et en lui que les gens verront que la personne de Jésus existe véritablement. »*

Chacun de nous est appelé à comprendre ce que Betty a compris. Nous sommes des ambassadeurs pour Christ et notre rôle n’est pas un travail à temps partiel qu’on doit essayer d’intégrer à notre horaire chargé. En fait, tous les croyants ont reçu le mandat biblique d’adopter un mode de vie permanent dans lequel ils demeurent prêts à partager l’Évangile à tout moment.

À ce propos, ces occasions ne se produisent pas par accident; on choisit d’ouvrir la bouche. Nous devons d’abord cultiver délibérément un mode de vie dans lequel nous sommes prêts, afin que lorsque Dieu place dans notre vie une occasion de témoigner, nous ne la manquions pas.

Peu d’entre nous seront appelés à faire le genre de sacrifice ultime qu’ont fait John et Betty Stam, et la plupart d’entre nous ne sont pas des missionnaires à plein temps servant en terre étrangère. Toutefois, il suffit de franchir le seuil de porte pour trouver d’innombrables occasions de changer la vie de nos amis, de notre famille, de nos collègues, de nos voisins et de parfaits étrangers par la Bonne Nouvelle de Jésus.

À l’approche de 2018, nous souhaitons vous encourager à voir les nouvelles occasions que cette nouvelle année apporte, de nouvelles occasions d’être utilisés par Dieu et d’observer la puissance de l’Évangile à l’œuvre. On peut se tenir prêt pour ces moments de trois façons :

1. La prière

Cette année, passez du temps en prière et cherchez quelles mesures Dieu veut que vous preniez à l’égard des nombreuses occasions qui se présenteront d’elles-mêmes. Permettez à Dieu de vous préparer, de vous assouplir et de vous donner sa perspective sur l’évangélisation.

La prière est la première étape essentielle permettant d’être un ambassadeur efficace. Priez pour vos amis, collègues, membres de la famille et voisins non sauvés. Priez pour les étrangers que vous croisez sur la route, qui sont assis à côté de vous dans l’autobus ou l’avion. Priez pour le livreur, la caissière, l’agent de police, la réfugiée, peu importe les personnes que vous voyez ou avec qui vous interagissez. Priez afin que Dieu les attire à lui et qu’il prépare leur cœur à recevoir sa vérité.

Persévérez dans la prière, veillez-y dans une attitude de reconnaissance.
(Colossiens 4.2, S21)

Jésus affirme qu’en l’absence de sa présence et de sa grâce, nous sommes inutiles, incapables de produire du fruit (Jean 15.5). Nous devons pleinement dépendre de lui, reconnaître notre incapacité et compter sur sa force.

Sans la prière, nous ferons du surplace dans nos efforts d’évangélisation. Seul Dieu a le pouvoir d’apporter la vie.

Ainsi, ce n’est pas celui qui plante ni celui qui arrose qui compte, mais Dieu, qui donne la croissance. (1 Corinthiens 3.7, S21)

2. La préparation

Tirez le meilleur parti des occasions que Dieu vous donnera cette année en vous y préparant concrètement. Assurez-vous de connaître suffisamment l’Évangile pour être en mesure de l’expliquer clairement. La lecture de Par ce nom, notre ressource vedette, constitue un excellent point de départ.

N’attendez pas que Dieu vous donne une occasion d’évangéliser pour chercher des ressources à la hâte. Préparez-vous plutôt d’avance et ayez des ressources à portée de main.

Soyez toujours prêts à défendre l’espérance qui est en vous, devant tous ceux qui vous en demandent raison (1 Pierre 3.15, S21).

Précédemment, nous avons écrit un billet au sujet de la préparation d’une trousse « Soyez prêt ». Il s’agit en fait d’une boîte ou d’un sac dans lequel vous maintenez une sélection de ressources pouvant être données sans préavis. Tout le monde est capable de donner un document évangélique en toute situation. Au fil des ans, beaucoup de personnes ont trouvé que le moyen le plus simple d’offrir l’Évangile à quelqu’un consiste à lui tendre un livre, un livre audio ou un DVD. En moins d’une minute, on peut offrir un outil bien conçu qui explique l’Évangile, étape par étape, une histoire après l’autre, à une personne qui ne possède absolument aucune connaissance biblique.

Pour trouver d’autres idées quant à la façon de préparer votre propre trousse « Soyez prêt », veuillez lire le billet de blogue suivant :

3. Le plan d’action

 Déterminez d’agir stratégiquement cette année. En d’autres mots, soyez disponibles et actifs, cherchez intentionnellement des endroits ou des situations où vous aurez potentiellement l’occasion d’annoncer l’Évangile. Jésus a dit d’aller (Matthieu 28.19). Pour certains d’entre nous, cela peut vouloir dire de traverser la rue, pour d’autres, de traverser la ville, et pour d’autres encore, de traverser les océans.

Peu importe le lieu, il n’est pas compliqué de se tenir prêt et disponible. Voici cinq moyens d’y arriver concrètement dans notre quotidien, ainsi que quelques témoignages réels illustrant comment des gens les ont mis en pratique.

A. Impliquez-vous

Soyez à l’affut des manières de vous impliquer dans votre collectivité et votre quartier. Faites du bénévolat dans des organismes qui vous permettent de rencontrer des non-croyants et d’interagir avec eux (centres d’appui pour femmes enceintes, Clubs Garçons et Filles, ministère auprès des réfugiés, foyers pour sans-abris, hôpitaux, centres d’hébergement et de soins de longue durée, etc.).

B. Nouez des amitiés

Cela nécessite un effort conscient de sortir de notre petit monde et de s’introduire dans le monde d’autres personnes. Nouez des amitiés de façon proactive avec vos voisins et vos collègues, que ce soit en allant boire un café ou en les aidant de manière concrète.

C. Gagnez la confiance des gens

La confiance s’avère souvent être un ingrédient manquant de nos relations. Si on s’attend à ce que les gens nous écoutent parler de sujets d’intérêt éternel et pouvant changer leur vie, il est tout à fait normal qu’ils nous voient d’abord comme des personnes dignes de confiance. Cela nécessitera peut-être du temps et des sacrifices de gagner leur confiance, mais c’est primordial. Obtenez le droit de parler au cœur d’une personne en vous intéressant sincèrement à elle et en vous rendant disponibles. Rappelez-vous que la foi en Jésus est une question de confiance. Nous devons mettre notre confiance dans la personne de Jésus et dans son œuvre à la croix. De même, avant qu’une personne accepte d’écouter notre message, elle doit nous faire confiance.

D. Prenez part à leur vie

Nous vivons dans une culture très égocentrique. Les téléphones intelligents ont transformé les relations sociales en des vies isolées, rivées à un écran pendant que le monde défile tout autour. Prenez part délibérément à la vie des gens, qu’ils vivent des joies ou des combats, de grands événements ou des crises.

E. Proclamez l’Évangile

En fait, tout converge vers ce but : conduire quelqu’un à comprendre l’Évangile personnellement. Que vous donniez un livre ou animiez un cours, choisissez de proclamer activement l’Évangile dans les groupes et les situations où Dieu vous a placés. Il nous accordera la créativité et la sagesse dont nous avons besoin si nous nous rendons prêts et disponibles.

Nous sommes des ambassadeurs. Nous adressons un message de rédemption et de vie exceptionnel à un monde embrouillé et souffrant. D’ailleurs, nous avons la tâche et le privilège de le proclamer. Vivons donc, comme Betty Stam l’a exprimé, de manière à ce que le monde sache qu’une personne comme Jésus existe réellement. Les occasions d’annoncer son salut sont illimitées. Ainsi, tenons-nous prêts, par la prière constante, une préparation suffisante et un plan d’action, à saisir les occasions qui se présenteront cette année.

* Mrs. Howard Taylor, The Triumph of John and Betty Stam, Philadelphie, China Inland Mission, 1935, p. 126.

Une réflexion au sujet de « Nouvelle année, nouvelles occasions d’annoncer l’Évangile »

  1. chers tous ,

    oui, une nouvelle années 2018, une années nouvelles pour nous, nous permettant de rentrer dans d’autres dimensions, d’autres combats, d’autres victoires. notre foi doit vraiment grandir pour sortir des  » habitudes chrétiennes » et rentrer dans le monde de Dieu, un monde plus important que ce monde visible.

    c’est l’occasion de demander à Dieu, quel orientation a prendre cette année, c’est le moment,

    ne rester jamais sans objectif spirituel, sans but à atteindre, mais veiller a ce que ce but ne soit pas une finalité, a=rester attentif(ve) à la voix de Dieu.

    bonne continuation;

    Cordialement

    Frantz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *