Je me demande si je viens de gaspiller un paquet d’argent?

Calvin* et un ami allaient rouler durant quatre jours pour se rendre à une conférence. Ils avaient, en effet, estimé que leur trajet pour se rendre à destination en voiture leur prendrait quatre jours, et ils avaient prévu s’arrêter pour manger dans des casse-croûte et des restaurants. En préparation pour ce voyage, ils avaient rempli la voiture d’exemplaires de Par ce nom et ils avaient l’intention d’en donner à chaque endroit où ils s’arrêteraient pour manger.

Durant le repas, ils entamaient une conversation avec le serveur ou la serveuse qui s’occupait d’eux. À la fin de chaque rencontre, l’un d’eux disait : « J’ai beaucoup aimé notre conversation. J’aimerais vous donner un livre pour vous remercier. » Ils expliquaient ensuite brièvement le contenu de Par ce nom avant d’en tendre un exemplaire au serveur ou à la serveuse. Onze des douze personnes avec qui ils ont engagé une telle conversation ont accepté le livre.

Lorsqu’ils sont rentrés à la maison après la conférence, Calvin a fait part de ses pensées à un autre ami. « J’ignore si qui que ce soit parmi les personnes qui ont pris un livre a pris le temps de le lire au complet et a mis sa foi en Jésus-Christ pour son salut. Je me demande si je viens de gaspiller un paquet d’argent. »

Cet ami l’a regardé dans les yeux et lui a demandé : « Si, parmi les onze personnes qui ont pris le livre, seulement deux, ou même juste une d’entre elles croyait et recevait la vie éternelle grâce à ce livre, en aurais-tu quand même distribué onze? »

Calvin a répondu par un sourire. « Absolument. Ça en aurait valu la peine, ne serait-ce que pour cette personne-là! »

(*Nous avons modifié le prénom par souci de confidentialité.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *