Faut-il privilégier une présentation courte?

Soyez_bref_clair 04Question : Quand vient le moment de présenter l’Évangile à quelqu’un, j’aime l’idée générale qui se trouve dans votre livre Par ce nom. Mais que faire si ce livre s’avère trop long? Puis-je en suivre les idées principales tout en annonçant l’Évangile en aussi peu de temps que possible?

Réponse : Nous avons constaté que la plupart des chrétiens veulent présenter l’Évangile de façon brève, grâce à des présentations de cinq minutes ou des brochures d’évangélisation. Ce n’est pas mal, mais nos outils proposent une démarche différente. Étant donné que nos livres sont écrits pour les gens qui ne comprennent pas la Bible ou qui la comprennent peu, nous devons d’abord jeter les bases.

Nous suggérons de présenter l’Évangile en suivant un plan en quatre points, que l’on utilise un enseignement chronologique complet ou que l’on évangélise en un court laps de temps. Beaucoup de brochures d’évangélisation suivent cette progression, mais leur terminologie peut différer.

  1. Un Dieu saint: Tout en Dieu est majestueux, il est le Créateur-propriétaire de l’univers. Il est un Dieu aimant et bienveillant, mais également un législateur et un juge saint. Sa sainteté exige que sa loi soit observée à la perfection. Il n’est pas en communion avec quiconque la transgresse. Seuls les gens parfaits ont la possibilité de vivre avec un Dieu parfait.
  1. Un pécheur perdu: Je suis venu au monde en tant que transgresseur de la loi, et je suis donc séparé de Dieu. Je suis loin d’atteindre la perfection. La loi de Dieu stipule que tout péché exige la peine de mort. En plus de devoir mourir physiquement, je devrai subir ce que la Bible appelle la seconde mort : une éternité de souffrance dans l’étang de feu. Et puisque je suis un pécheur, je ne peux en aucun cas échapper à la mort. Je suis perdu. 
  1. Un substitut suffisant: Jésus, Dieu lui-même, est venu sur cette terre pour vivre comme un homme. Il était parfait et sans péché. Puisqu’il n’avait à mourir pour aucun péché qu’il aurait lui-même commis, il était libre de mourir pour les péchés d’une autre personne. Dans son amour, il est mort à ma place; il s’est chargé personnellement des conséquences de mon péché. Comme en témoigne la résurrection de Jésus, Dieu a accepté cette mort comme paiement très largement suffisant de mon péché, un paiement qui satisfaisait l’exigence de sa sainte loi. 
  1. Une foi personnelle : Je crois que lorsque Jésus est mort à la croix, il est mort à ma place. J’ai la conviction que lui seul m’a sauvé du jugement lié à mon péché. En lui, mon Sauveur ressuscité, je possède une nature parfaite qui n’est pas la mienne, mais que Dieu considère comme la mienne parce que j’ai mis ma confiance en Jésus. Ainsi, j’aurai la joie de vivre avec Dieu dans cette vie et pour l’éternité au ciel.

L’aspect primordial de toute présentation ne concerne pas ce qu’on dit, mais bien ce que les gens comprennent. Il se peut que l’on présente la vérité d’une manière qui nous paraît très sensée, mais du point de vue de l’auditeur, il reçoit nos paroles avec autant de mal que s’il essayait de boire d’un tuyau d’incendie. Certaines personnes sont prêtes à mettre leur foi en Dieu après n’avoir entendu que quelques versets bibliques, mais pour beaucoup d’autres, il vaut mieux ralentir et jeter les bases nécessaires à leur compréhension.

Bien des croyants fréquentant régulièrement l’église ont du mal à croire qu’un non-croyant accepterait de participer à une étude biblique de 12 à 16 heures. Pourtant, selon notre expérience, les gens sont reconnaissants lorsque nous leur laissons le temps d’entendre et de comprendre le message, sans les presser à prendre une décision.

Nous mettons les croyants en garde contre la tentation de présenter l’Évangile à toute vitesse ou d’en laisser tomber trop de parties. Si on fournit les connaissances et le contexte nécessaires à une personne, elle sera en mesure de comprendre qui est Jésus et quelle est l’œuvre qu’il a accomplie à la croix. La présentation de l’Évangile selon la méthode « de la création jusqu’à Christ » a aidé d’innombrables personnes à lier entre eux les éléments de la Bible de manière claire et cohérente. D’ailleurs, nous avons vu beaucoup de gens mettre leur foi en Christ après qu’on leur a présenté l’Évangile en utilisant cette méthode.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *